Istanbul, un pont entre deux rives

On vient à Istanbul, entre Asie et Europe, pour ses palais extravagants et ses mosquées. Mais la cité est aussi une capitale de la musique techno.

Voici la cité des confins de l’Europe, porte d’accès vers l’Asie, la seule au monde à être étendue sur deux continents, de part et d’autre du détroit du Bosphore. Deux civilisations se côtoient ainsi dans sa vieille ville, perchée sur une colline qui domine la rive ouest de l’estuaire de la Corne d’Or.

Sous le nom de Byzance, puis de Constantinople, elle fut la capitale de l’Empire byzantin, dont la basilique Sainte-Sophie est le plus éclatant témoignage. Érigée au VIe siècle sous l’empereur Justinien Ier, elle restera durant mille ans la plus grande église du monde chrétien, avant de se muer en mosquée , puis en musée. Tout près se trouve un autre héritage de Justinien : la citerne de Yerebatan Sarayi, extraordinaire « cathédrale » souterraine qui repose sur 336 colonnes de marbre.

Plus tard, au XIVe siècle, fut édifiée l’église Saint-Sauveur-in-Chora, un chef-d’œuvre de l’art byzantin, tapissé de fresques et de mosaïques. Devenue en 1453 la capitale de l’Empire ottoman, la ville, rebaptisée Istanbul, se couvrit de palais au luxe inouï, comme celui de Topkapi. Bâtie aux XVe et XVIe siècles, l’immense résidence des sultans est maintenant un musée qui expose, notamment, de splendides collections de porcelaine et de joaillerie. À la même époque, Mimar Sinan, l’architecte du sultan Soliman le Magnifique, érigea la mosquée Süleymaniye, un sommet de l’architecture islamique.

Mais Istanbul est aussi une métropole moderne. De l’autre côté de la Corne d’Or, dans la quartier commerçant de Beyoğlu, les restaurants, cafés et bars des rues piétonnes qui rayonnent le long de l’avenue Istiklal sont toujours bondés, même au petit matin. Grâce à ses clubs, la cité a aussi détrôné Berlin au titre de capitale européenne de la techno. Pour la jeunesse branchée, c’est désormais la destination à la mode.

Conseils aux visiteurs :

  • Quand partir ? Fin mai-début juin ou début octobre – fin novembre. Les été sont particulièrement chauds et humides.
  • À faire : une croisière sur le Bosphore pour découvrir la cité sous un autre angle. Monter sur la tour de Galata pour un panorama exceptionnel sur la vieille ville et le détroit.

Vous aimerez sûrement