Randos et trekking au Groenland

Consacrer deux semaines de voyage au Groenland pour se livrer à une série de randos à la découverte du monde arctique, quelle idée fabuleuse ! Vous aurez affaire à un niveau modéré de marche à travers gués et pierriers. Vous verrez de près les fjords, les calottes glaciaires et les icebergs. Vous vous confronterez à la rudesse du climat. Pour y résister, il faut s’activer. Si vous vous y rendez en groupe, tout le monde participera au débarquement et à l’embarquement du matériel. Comme vous ferez du camping sur cette terre située à l’extrême nord du globe, vous monterez et démonterez ensemble les tentes. Vous vous serrerez les coudes pour préparer le repas, faire la vaisselle et chercher de l’eau.

Les moyens de transport et l’itinéraire

Le principal moyen de déplacement est le navire. Avant de rejoindre la terre de glace, une petite halte en Islande ne serait pas de trop. De là, vous pouvez prendre l’avion qui vous emmènera à la côte Est du Groenland. La partie orientale du Groenland est montagneuse. Elle est la plus isolée. Arrivés sur les lieux, il serait intéressant de se déplacer de temps en temps à pied, si c’est possible, à la rencontre des Inuits et des phoques. Pour se faufiler dans le labyrinthe des glaces flottantes en direction de l’icefjord Sermelik, le bateau serait le moyen de transport idéal. Il est possible d’apercevoir des baleines à la bonne saison.

À la découverte des endroits intéressants du Groenland

Le lieu d’atterrissage de l’avion au bout de deux heures de vol est la pittoresque île de Kulusuk. Cet endroit entouré de montagnes est pourvu d’embarcations qui sont toutes à la disposition des touristes. De là, si vous vous rendez au fjord d’Ammassalik, vous découvrirez les premiers icebergs. Le fjord d’Ikaasatsivaq est plus étroit. Il est propice au camping.

Organisez votre trekking pour rejoindre la crête de Sermilik. C’est juste une petite ascension de 500 m de dénivelée. Par ailleurs, les villageois de Tasiilaq, à Kulusuk, ne manqueront pas de vous relater le premier hivernage de l’explorateur polaire Paul Émile Victor en 1934.

Un guide accompagnateur est à votre service lors de votre trekking Groenland. Il saura vous conseiller sur les mesures à prendre au cours de votre voyage. Sachez par exemple que l’humidité sera présente en permanence. Il y aura des moments où vous ressentirez une chaleur excessive. Ne négligez donc pas vos équipements.

Vous aimerez sûrement