Séjour au Kenya : admirer la grande migration de la réserve du Masaï Mara

La grande réserve du Masaï Mara est l’un des lieux naturels les plus extraordinaires où s’épanouit la nature à l’état sauvage en Afrique. Avec une superficie de 1 500 km² de savane très bien préservée, il est un terrain de jeu adéquat pour les aventuriers. Bien qu’elle dispose de toutes les richesses naturelles, la réserve du Masaï Mara est le lieu d’un phénomène spectaculaire qui est la grande migration. Quelques informations sur ce magnifique spectacle naturel.

Un spectacle d’animaux sauvages lors d’un périple au Kenya

En incluant la zone de conservation du Ngorongoro et le Serengeti, le Masai Mara avec une superficie totale de 25 000 km² est l’un des immenses écosystèmes de la planète. En réalité, la Grande Migration est le déplacement annuel plus d’un million de gnous bleus, 100 000 antilopes et 200 000 zèbres depuis les plaines de la région de Ngorongoro en Tanzanie vers la savane de Masaï Mara au Kenya. Ce sera une expérience à ne surtout pas manquer lors d’un voyage au Kenya. Après leur migration depuis la Tanzanie, ces animaux sauvages rejoignent Maraï Mara vers le mois de juillet jusqu’au mois d’octobre pour profiter de la vaste réserve qui bénéficie d’orages réguliers. Ils entrent par la plaine de la Loita au Nord Est de Masaï Mara en passant les zones de conservation de Naibosho, Olare Orok et Ol kinyei.

La Grande Migration à observer de juillet à octobre

En arrivant dans l’immense réserve de Masaï Mara, les troupeaux de gnous naviguent sur la rivière Mara de l’Est à l’Ouest. Sachant que la rivière est très profonde, ces animaux se lancent dans une aventure périlleuse depuis la berge en plongeant à une dizaine de mètres sur la pente et nager entre les crocodiles afin de rejoindre l’autre rive. C’est là que la sensation est de taille pour les visiteurs. En général, il est possible de se poster tout près de ce point de passage des gnous pour apprécier le spectacle. En observant de près ce phénomène à la fois étrange et sensationnel, on remarque que les troupeaux se regroupent avant de se jeter à l’eau. Dans ce voyage parsemé d’embûches, nombreux sont ceux qui sont dévorés par les crocodiles ou emportés par le courant. Les photos, images, documentaires animaliers liés aux impressionnantes savanes de l’Afrique ont été pris sur les lieux.

Quelques informations à tenir en compte lors de la période de la Grande Migration

Durant la période de la Grande Migration, c’est à dire de juillet jusqu’à la fin du mois d’octobre, la plupart des safaris organisés tournent autour de ce thème. Les visiteurs pourront donc observer un grand nombre d’animaux sauvages. Sur les plaines, on retrouve les gnous, gazelles de Grant, impalas, bubale, topis et également des prédateurs comme les chacals, les lions et les hyènes. Du côté de la rivière, il y a les crocodiles et les hippopotames. Dans les prairies, on distingue diverses espèces d’outarde ou encore des vanneaux couronnés. Non loin des marécages et les ruisseaux, on trouve l’ibis sacré et une variété d’espèces de hérons, aigrette garzette.

Pour mieux apprécier cette aventure, la conduite hors-piste est accessible. Deux safaris par jour sont d’ailleurs organisés pour admirer la plupart des animaux du parc. Un minimum de 4 nuits est aussi nécessaire pour vivre un moment intense durant la période de la Grande Migration. En terme d’hébergement, le choix est large selon son budget. Toutefois, les lodges dans la réserve sont plus chères que dans les terres communautaires. Pour mieux s’en sortir, il est conseillé d’associer, lodge et campement en tente. Bref, cette aventure au Kenya sera marquante avec ses richesses naturelles incroyables.

Vous aimerez sûrement